Accueil > Être dans la Vérité > Lire la Bible à un Athée

Lire la Bible à un Athée

Licence Creative Common by SA

lundi 4 octobre 2021, par Matthius

La catéchèse permet aux volontaires d’apprendre la Bible. Il y a aussi les livrels des témoins de Jéhovah qui permettent d’être positif avec la Bible.

Lire la Bible avec un adulte athée nécessite de bien connaître la Bible, parce que ce qui va intéresser l’athée peut évoluer dans le temps.

Quand quelqu’un donne un péché et que l’on ne l’a pas fait on peut penser qu’il ne va pas aller voir Dieu. Cependant Dieu donne sa miséricorde à quiconque. Il s’agit donc de dire que Dieu pardonne parce que dire son péché c’est un peu se confesser. Il faut aussi se protéger et partir si on est touché. Après on pourra réagir correctement à ce genre de péché.

Dans un monde étriqué, il s’agit de faire de la psychologie pour que les personnes qui sont en face de nous se dévoilent. Alors la Bible intervient pour aider.

On veut tout savoir. Seulement dire un péché c’est un peut se confesser. Donc ses désirs humains sont à laisser de côté avec le péché. C’est le cœur qui doit parler à ce moment là.

Si celui qui dit son péché n’accepte pas le pardon, alors on peut se demander comment il peut rejoindre Dieu. Il s’agit de construire, pas de détruire. Il s’agit de dire ce qu’on ressent, pas de cacher la miséricorde. Sinon vous serez jugé de la même manière que vous jugerez.

La Bible doit pouvoir être interprétée avec amour. Elle doit servir à aider, pas à reprocher. Si on voit celui qu’on veut convaincre comme quelqu’un de malsain, alors on peut chercher pour lui la miséricorde ou le bonheur. Il s’agit de lui montrer notre amour, pas de le réprimer.

Il s’agit de deviner à qui on a affaire. Si la personne dit des choses malsaines, elle est peut-être honnête avec elle-même. Alors il s’agit de donner des conseils.

On ne doit pas accepter ce qui est malsain. Il s’agit de partir quand on se sent influencé ou de trouver ce qui est positif pour couper les paroles malsaines.

Mes Notes

Lire la Bible quand on peut s’en souvenir.